GROUP SHOW – “PAINTING SPIRIT #1”

10.07—12.08 2017
Commissariat ARNAUD DESCHIN, PATRICE JOLY

CORENTIN CANESSON, SIMON COLLET, LAUREN COULLARD, MICHAEL DEBATTY, MARCEL DEVILLERS, HOËL DURET, VINCENT GANIVET, MARCEL HÜPPAUFF, JONAS LOCHT, ERWAN MAHEO, FLORA MOSCOVICI, SAMUEL RICHARDOT, PHILIPP SCHWALB, YOAN SORIN

Zoo Galerie
49 chaussée de la madeleine
44000 Nantes

➝ Texte Patrice Joly
Les inrocks, “les 5 expos à ne pas rater cette semaine”, juillet 2017

« Painting Spirit #1 » réunit quatorze jeunes artistes en provenance de Paris, Bruxelles, Berlin, Nantes et Douarnenez, quatorze profils qui explorent les multiples facettes d’une abstraction picturale en perpétuel redéploiement. Des aplats rougeoyants et flamboyants d’une Flora Moscovici aux exercices post Bram van Veldiens d’un Corentin Canesson ou d’un Michael Debatty, l’exposition de Zoo galerie tente de mettre en lumière les préoccupations d’une jeune scène naviguant entre la pointe extrême du Finistère et les confins orientaux de l’Europe. Aucune volonté de dresser un inventaire critique ou de déceler de nouveaux mouvements de fond : il s’agit plus d’une réunion générée par la juxtaposition d’approches tangentielles du monochrome (Simon Collet, Vincent Ganivet), la réinscription du signe (Samuel Richardot), la réinvention radicale de l’autoportrait (Marcel Devillers) ou bien encore le frôlement de la figuration (Lauren Coullard) ; mais aussi de s’affranchir du cadre habituel de la peinture pour coloniser de nouveaux supports sans toutefois revenir aux déconstructions des mouvements historiques tel Supports/Surfaces (Yoan Sorin, Jonas Locht) et de remiser les pinceaux pour lui préférer les aiguilles de la machine à coudre (Erwan Mahéo).

« Painting Spirit #1 » est le premier volet d’une série d’expositions destinée à dresser un inventaire libre et non exhaustif des nouvelles pratiques picturales.

Filed under: PASSÉES

by

ARNAUD DESCHIN (né à Douai en 1970), artiste, galeriste, commissaire d’exposition Arnaud Deschin a été formé à l’ESAD d’Amiens, puis aux Beaux Arts du Havre, Besançon et Marseille dont il sort diplômé/félicité en 1996. Il performe inlassablement jusqu’à la fin de son cursus et l’obtention de son diplôme en 1995 (« 100 cœurs sans toit » « Les performances de l’Agneau », entre autres). En marge de sa pratique de performer, qu’il poursuit jusqu’en 2003 et est entretenue par celle du judo et du Krav Maga, il devient assistant à la Galerie Roger Pailhas à Marseille (1996-1999) et travaille pour Crash magazine. En 2000, diplômé d’Etat de visites et informations médicales il devient Délégué Spécialiste pour Takeda Pharmaceutical, poste qu’il occupe pendant treize ans et autour duquel s’imagine de nouveaux scénarii de performances, données pour la plupart à Marseille. Il devient gérant d’un night-club marseillais et crée en 2010 La GAD Marseille, galerie au sein de laquelle il développe son activité de commissaire d’exposition. La GAD défend principalement les artistes émergeants (au total en 2018 : 100 artistes présentés à Marseille, à Paris, à Malibu et dans des foires nationales). En 2016, il inaugure un nouvel espace dédié à l’art contemporain, la Arnaud Deschin galerie à Paris, Belleville qui ferme ses portes en juin 2018. Arnaud Deschin inaugure à Bagnolet, ART DECH STUDIO, 12 rue de la Liberté, en juillet 2018, une plateforme artistique transdisciplinaire, avec une performance à travers laquelle il fait « Don du tapis rouge » à une galeriste invitée. Ses performances intègrent les pratiques contemporaines in situ, celles du body art, de l’esthétique relationnelle, l’art de l’installation, la photographie et la vidéo. Il combine ces médiums aux réseaux sociaux et à son gout des mythes, pour poursuivre une œuvre imaginée aux Beaux-Arts, où l’affect est en permanence questionné depuis 1993