Antoine Duchenet, Nelly Glorian, Pauline Rima

GROUP SHOW – “GLUE EYES”

24.06—19.08 2017
Commissariat LAUREN COULLARD, ARNAUD DESCHIN

LAUREN COULLARD, CLÉMENT DAVOUT, ANTOINE DUCHENET, MARIANNE DUPAIN, LÉO FOURDRINIER, NELLY GLORIAN, PAULINE RIMA

Exposition proposée en partenariat avec l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg
www.esam-c2.fr

Adresse de la maison :
62, rue de la Mare 27500 Colletot

Glue Eyes est un project space fondé par l’artiste Lauren Coullard qui s’installe le temps d’un été dans une maison à vendre. Lieu d’exposition temporaire aux surfaces brutes et aux espaces non-aménagés, cette maison normande est un terrain d’expérimentation pour des pratiques artistiques hors white cube.

À l’initiative de l’artiste, le projet s’est ouvert aux étudiants de l’école supérieure d’arts et médias de Caen/Cherbourg qui ont été appelés à formaliser une proposition narrative pour cet espace. Au terme d’un processus indépendant et collégial, un comité de sélection a retenu 6 lauréats parmi les participants.

Les travaux réalisés par Clément Davout, Antoine Duchenet, Marianne Dupain, Léo Fourdrinier, Nelly Glorian et Pauline Rima sont exposés aux cotés des peintures de Lauren Coullard dans cette maison en chantier située au 62 rue de la Mare à Colletot.

L’exposition porte sur le rituel du bain et l’eau et ses profondeurs comme on la retrouve chez Gaston Bachelard dans L’eau et les rêves. Le projet discutera également du traitement du visible et de l’authenticité du geste. Fabriquer du faux et naviguer autour de surfaces aux textures soyeuses ou légères.

L’eau est un véhicule puissant pour l’imagination et trouve avec l’exposition « Glue Eyes » une représentation à sa mesure : parfois intime, souvent féminine, l’eau est aussi un élément sportif par lequel l’homme se mesure. « Glue Eyes » propose ainsi une somme non finie des images véhiculées par l’eau, materiau essentiel dont la caractéristique est pourtant de fuir.

Fanny Kroener

Filed under: PASSÉES

by

ARNAUD DESCHIN (né à Douai en 1970), artiste, galeriste, commissaire d’exposition Arnaud Deschin a été formé à l’ESAD d’Amiens, puis aux Beaux Arts du Havre, Besançon et Marseille dont il sort diplômé/félicité en 1996. Il performe inlassablement jusqu’à la fin de son cursus et l’obtention de son diplôme en 1995 (« 100 cœurs sans toit » « Les performances de l’Agneau », entre autres). En marge de sa pratique de performer, qu’il poursuit jusqu’en 2003 et est entretenue par celle du judo et du Krav Maga, il devient assistant à la Galerie Roger Pailhas à Marseille (1996-1999) et travaille pour Crash magazine. En 2000, diplômé d’Etat de visites et informations médicales il devient Délégué Spécialiste pour Takeda Pharmaceutical, poste qu’il occupe pendant treize ans et autour duquel s’imagine de nouveaux scénarii de performances, données pour la plupart à Marseille. Il devient gérant d’un night-club marseillais et crée en 2010 La GAD Marseille, galerie au sein de laquelle il développe son activité de commissaire d’exposition. La GAD défend principalement les artistes émergeants (au total en 2018 : 100 artistes présentés à Marseille, à Paris, à Malibu et dans des foires nationales). En 2016, il inaugure un nouvel espace dédié à l’art contemporain, la Arnaud Deschin galerie à Paris, Belleville qui ferme ses portes en juin 2018. Arnaud Deschin inaugure à Bagnolet, ART DECH STUDIO, 12 rue de la Liberté, en juillet 2018, une plateforme artistique transdisciplinaire, avec une performance à travers laquelle il fait « Don du tapis rouge » à une galeriste invitée. Ses performances intègrent les pratiques contemporaines in situ, celles du body art, de l’esthétique relationnelle, l’art de l’installation, la photographie et la vidéo. Il combine ces médiums aux réseaux sociaux et à son gout des mythes, pour poursuivre une œuvre imaginée aux Beaux-Arts, où l’affect est en permanence questionné depuis 1993