GROUP SHOW – “EMULSIONS”

09.06—22.07 2017
Commissariat ALEXANDRE QUOI

VINCENT CERAUDO, HÉLÈNE GARCIA, ALICE GUITTARD, BAPTISTE RABICHON, ANA VEGA

➝ Texte Alexandre Quoi
Paris art, juin 2017

Photos © Romain Darnaud

L’exposition « Emulsions » rassemble les œuvres de cinq artistes d’une même génération, née après le milieu des années 1980, autour d’une réflexion sur les modes d’apparition de l’image photographique et son hybridation avec d’autres supports brouillant les frontières des disciplines. À l’heure du tout numérique, ces nouvelles productions ont en commun de reposer sur un maniement expérimental du procédé. Elles explorent, chacune à leur manière, différentes techniques d’empreinte, de transfert et d’impression sur une grande variété de matériaux (négatif, bâche, tissu, vinyle, résine, marbre…). Du simple tirage à la surface écran, de l’objet sculptural à la structure volumétrique, ces œuvres, qui oscillent entre abstraction et figuration, donnent à voir une série de transmutations visuelles, telle une alchimie de l’image.

Le processus créatif des travaux réunis n’est pas sans esquisser certaines analogies avec les caractéristiques propres à l’émulsion photographique, qu’il s’agisse du traitement des couches sensibles et de l’exposition lumineuse, ou encore de renvois explicites aux éléments comme la gélatine et les cristaux. Nulle nostalgie pour autant à l’égard de la pratique argentique derrière cette approche. S’y manifeste plutôt la volonté d’exploiter de manière libre et empirique les riches potentialités plastiques offertes par le médium, dans ses composantes techniques aussi bien traditionnelles que récentes.

Alexandre Quoi

Filed under: PASSÉES

by

ARNAUD DESCHIN (né à Douai en 1970), artiste, galeriste, commissaire d’exposition Arnaud Deschin a été formé à l’ESAD d’Amiens, puis aux Beaux Arts du Havre, Besançon et Marseille dont il sort diplômé/félicité en 1996. Il performe inlassablement jusqu’à la fin de son cursus et l’obtention de son diplôme en 1995 (« 100 cœurs sans toit » « Les performances de l’Agneau », entre autres). En marge de sa pratique de performer, qu’il poursuit jusqu’en 2003 et est entretenue par celle du judo et du Krav Maga, il devient assistant à la Galerie Roger Pailhas à Marseille (1996-1999) et travaille pour Crash magazine. En 2000, diplômé d’Etat de visites et informations médicales il devient Délégué Spécialiste pour Takeda Pharmaceutical, poste qu’il occupe pendant treize ans et autour duquel s’imagine de nouveaux scénarii de performances, données pour la plupart à Marseille. Il devient gérant d’un night-club marseillais et crée en 2010 La GAD Marseille, galerie au sein de laquelle il développe son activité de commissaire d’exposition. La GAD défend principalement les artistes émergeants (au total en 2018 : 100 artistes présentés à Marseille, à Paris, à Malibu et dans des foires nationales). En 2016, il inaugure un nouvel espace dédié à l’art contemporain, la Arnaud Deschin galerie à Paris, Belleville qui ferme ses portes en juin 2018. Arnaud Deschin inaugure à Bagnolet, ART DECH STUDIO, 12 rue de la Liberté, en juillet 2018, une plateforme artistique transdisciplinaire, avec une performance à travers laquelle il fait « Don du tapis rouge » à une galeriste invitée. Ses performances intègrent les pratiques contemporaines in situ, celles du body art, de l’esthétique relationnelle, l’art de l’installation, la photographie et la vidéo. Il combine ces médiums aux réseaux sociaux et à son gout des mythes, pour poursuivre une œuvre imaginée aux Beaux-Arts, où l’affect est en permanence questionné depuis 1993